Histoire de Dalian

Publié le par Frise et Lili

        Bien que l'histoire de la Chine débute aux environs de 2200 avant J.C., la mention du secteur de Dalian survient au plus tôt en 108 av. J.C. quand l'empereur Wudi, de la dynastie des Han, établit une ligne maritime entre la péninsule de Liaonning et la péninsule de Shandong au sud. La deuxième mention de Dalian n'est ensuite relevée qu'en 1371, où des troupes de la dynastie Tang la surnomment "la bouche du lion" du fait de son inaccessibilité relative. Au cours des 500 années suivantes peu d'éléments sont enregistrés sur Dalian. En effet, la plupart des événements militaires et culturels de la Chine se produisent dans et autour de Shanghaï et de Pékin. Dalian, en attendant, reste dans l'isolement dormant d' un simple petit village de pêche.

        Le premier événement international intervient en 1856 durant la seconde guerre de l'opium. La reconnaissance par l'Angleterre du secteur par le capitaine W. Arthur, réveille le gouvernement Manchu régnant et montre le potentiel militaire de Dalian. Les années qui suivent voient la construction d'une série de forts stratégiquement disposés dans les collines entourant Dalian et Port-Arthur (Lu-Shun en chinois). La fin de la guerre Sino-Japonaise de 1894, en Corée, voit la défaite de la Chine et en vertu du Traité de Shimonoseki, la Chine est forcée de rendre Taiwan, les îles de Pescadores, Dalian ainsi que Port-Arthur au Japon. Cependant, sept mois plus tard, le Japon, sous la pression internationale de la France, l'Allemagne et la Russie, doit rétrocéder Dalian et Port Arthur à la Chine. Durant cette période, la Russie, désespérée de ne pas posséder un port exempt de glace pendant l'hiver, sponsorise secrètement l'affaire avec la Chine. En échange de l'aide à payer les dégâts infligés lors de la guerre Sino-Japonaise, la Russie est autorisée à "louer" Dalian et Port-Arthur. Ainsi, de 1898 à 1904, la Russie occupe Dalian, au nez de japonnais vexés! C'est pendant cette période que Dalian passe du statut de simple village de pêche à celui de grand centre industriel et se voit relier au chemin de fer et notamment au Trans-sibérien.


   

        Le 8 février 1904, sans aucune déclaration de guerre préalable, la flotte japonaise attaque la base russe de Port-Arthur à la pointe sud de la presqu'île du Lio-tung, en Chine. Sept navires russes sont coulés. Le Japon frappe la Russie suite à l'échec des négociations pour le retrait des troupes russes de Mandchourie. La guerre russo-japonaise commence. Le 2 janvier 1905, Le général russe Anatoli Stoessel doit capituler devant les troupes japonaises après avoir été assiégé pendant 10 mois et 20 jours autour de la ville de Port-Arthur . L'ultime bataille du siège de Port-Arthur entraîne la mort de près de 8 000 soldats russes. Le port, qui commande l'accès à la province chinoise de Mandchourie, passe sous contrôle japonais. Pour s'être rendu à l'ennemi, Anatoli Stoessel est condamné à 10 ans de prison. La guerre russo-japonaise qui sévit depuis 1904 pour le contrôle du Nord-Est de la Chine, prend fin avec la victoire des japonais aux îles Tsushima au mois de mai. Le 5 septembre 1905, la fin de la guerre est signée par le Traité de Portsmouth. La ville de Dalian est alors occupée pendant plus de 40ans et renommée Dairen. Du fait de sa position géographique, le Japon poursuit l'effort d'industrialisation de la ville entrepris par les Russes.

   
      
         Après la défaite du Japon à la fin de la seconde guerre mondiale, Dalian, en vertu des accords de Yalta, passe sous l'autorité commune de la Russie et de la Chine. En 1950, Dalian est renommée Luda et ce n'est qu'en 1955 que l'on a accorde à la Chine le contrôle unique de Dalian. Le régime communiste de Mao Zedong (Président Mao) est cependant concentré sur le développement des campagnes intérieures de la Chine, peu d'attentions sont alors données à Dalian qui stagne ainsi durant presque 30 ans. Après la mort de Mao en 1979, Dalian suscite immédiatement l'attention gouvernementale de par sa position géographique. Le nom de Luda est abandonnée en faveur de Dalian, son nom original. En 1984, elle est l'une des 14 villes côtières de la Chine ouvertes aux investisseurs étrangers. Dès lors, Dalian prospère rapidement et devient le port principal de la Chine du nord-est pour le pétrole, les produits chimiques, l'engrais et l'acier. Cependant, à la différence de la plupart des autres nids industriels, Dalian se concentre également sur le tourisme. De vastes programmes d'embellissement sont lancés et la ville commence à raser de vieux bâtiments, repaver les routes et promouvoir ses nombreuses plages.

        Aujourd'hui Dalian a plus de 70 jardins, 24 plages, 5 parcs et de nombreux hôtels et restaurants de hauts standings. Dalian est désormais reconnue comme la Hong Kong de la Chine du nord.


Commenter cet article

jil the pirat 30/01/2006 18:36

salut la frisouille.
Un petit bonjour en passant.
Il a neigé ce week end en bretagne, et toi à dahlian, comme ca se passes ?
 

systool 17/01/2006 23:07

Hello La Frise et Lili!... Quelle bonne idée de faire un blog sur la Chine!!!A+SysTooL

david 14/01/2006 23:44

tres interessant tes articles merci :)

eva 14/01/2006 02:50

petit coucou en passant ;)ciao ciao

Fredogino 13/01/2006 11:11

Fiou, c'est assez impressionnant, tout ça...